vente Pampers pas cher
Vitamines, jus de fruits, fluor
15 août 2016

Les déplacements et les voyages

Protection couches pampers

Si votre grossesse évolue sans problèmes, rien ne vous interdit de voyager. Évitez cependant les longs déplacements à partir du 7e mois : la possibilité d’un accouchement n’est alors plus à exclure et mieux vaut ne pas trop vous éloigner de la maternité.

Les voyages sont parfois déconseillés aux femmes enceintes, parce qu’ils peuvent engendrer inconfort et fatigue et augmenter en conséquence les risques d’accouchement prématuré. Mais tout dépend des conditions dans lesquelles vous allez vous déplacer.

Les moyens de transport

Entre une randonnée à vélo, un trajet en autobus ou en voiture et un long voyage en train ou en avion, il n’est guère de comparaison. Pour les déplacements en dehors de la ville où vous habitez, retenez que le train est préférable à la voiture et l’avion au train.

Le vélo

C’est un moyen de transport pratique mais inconfortable. Il soumet le corps à de nombreuses trépidations et exige des efforts musculaires peu recommandés pour une femme enceinte, surtout à partir du 4e ou du 5e mois. Renoncez-y donc dès que votre ventre s’arrondit afin d’éviter une chute dont votre futur bébé pourrait souffrir gravement.

L’autocar et le bus

Les brefs parcours en autocar ne posent aucun problème, à condition de voyager en place assise. Dans les transports urbains, des places vous sont d’ailleurs réservées. Essayez quand même de ne pas emprunter les transports en commun aux heures d’affluence et ne courez pas pour attraper un bus ou un métro prêt à redémarrer.

La voiture

Ce moyen de transport ne présente aucun problème en ville ou pour les petits trajets (moins d’une heure), à condition de ne pas rouler trop vite et d’éviter les parcours comportant dos-d’âne et nid-de-poule. N’oubliez pas que le port de la ceinture reste obligatoire pour vous. Attachez-la en plaçant la sangle abdominale sous votre ventre et non en travers, comme vous en aviez jusqu’alors l’habitude. Evitez bien sûr les randonnées en 4 x 4, qui sont formellement déconseillées dès le début de la grossesse.

Pour les longues distances, il convient de respecter un certain nombre de règles de prudence qui font surtout appel au bon sens. Et, quelle que soit votre destination de vacances, commencez par organiser votre départ bien à l’avance pour éviter les préparatifs fébriles et angoissants à la toute dernière minute.

  • La première règle. Arrangez-vous pour vous rendre à une consultation prénatale juste avant votre départ. Votre médecin vous auscultera et, le cas échéant, vous déconseillera ce mode de transport. S’il ne décèle aucun risque, il pourra vous prescrire un spasmolytique à prendre en cas de contractions.
  • La deuxième règle. Ne faites pas trop de kilomètres d’affilée. La recommandation que l’on fait à tous les automobilistes de s’arrêter toutes les deux heures se justifie plus que jamais pour vous, compte tenu de la fatigue qu’engendre un déplacement en voiture. Ne prévoyez donc ni week-end sur les routes ni vacances touristiques uniquement en voiture. Et, dès que vous arrivez à destination, n’envisagez rien d’autre que le repos !
  •  La troisième règle. Que vous soyez à la place du passager ou derrière le volant, la conduite doit être tranquille, sans trop d’accélérations ni de coups de freins brutaux.

Le train

A partir du 7e mois, les trajets en voiture de plus de trois heures sont déconseillés, car ils peuvent entraîner l’apparition de contractions anormales. Préférez alors le train à la voiture sur les longues distances. En effet, vous n’y êtes pas contrainte à rester, pendant des heures, assise immobile : vous pourrez vous déplacer à l’intérieur des wagons et, éventuellement, prévoir de voyager de nuit, couchée.

L’avion

Il est sans danger pour la femme enceinte et constitue le moyen de transport le plus indiqué pour les longues distances. La plupart des compagnies aériennes acceptent de transporter les femmes enceintes jusqu’au 8e mois. Au-delà, elles demandent une lettre du médecin autorisant ce mode de transport (pour éviter les accouchements dans l’avion). Pendant la durée du vol, mangez modérément et buvez beaucoup d’eau. En altitude, les jambes ont souvent tendance à gonfler, à plus forte raison quand on est enceinte. Installez-vous donc confortablement, enlevez vos chaussures, faites quelques mouvements pour vous détendre et n’hésitez pas à marcher dans l’allée (au moins une fois toutes les heures) pour activer la circulation sanguine dans les jambes. A l’arrivée, même consigne que pour la voiture : reposez-vous.

Les voyages à l’étranger

Décalage horaire important, changement brutal de climat ou d’alimentation exigent de l’organisme de gros efforts d’adaptation et engendrent une fatigue évidente : voyager dans des pays lointains n’est pas sans risque.

Évitez surtout les pays tropicaux : en effet, le vaccin de la fièvre jaune, obligatoire dans plusieurs pays, est contre-indiqué pendant la grossesse ; or, cette maladie peut être mortelle. Le paludisme, lui aussi, menace à la fois la vie de la mère (risque d’hémorragie) et celle du fœtus (risque de fausse couche ou de naissance prématurée). La prévention nécessaire se fait parfois par l’absorption de Nivaquine®, médicament sans danger pour la femme enceinte. Mais, dans plusieurs pays, le Lariam® est devenu le seul médicament efficace, or il est formellement contre-indiqué aux femmes qui attendent un enfant.

Sachez enfin que les diarrhées qui affectent souvent les touristes ne peuvent faire l’objet d’aucun traitement préventif fiable. Leur principal danger est de provoquer une importante déshydratation de l’organisme.

Avant d’entreprendre un voyage en Afrique tropicale, en Asie ou en Amérique du Sud, renseignez-vous sur les maladies endémiques de ces pays.

Protection couches pampers est la meilleure protection pour la peau sensible des nouveau-nés, elles sont douces  et ramollissent les selles du nouveau-né.

A lire aussi:

Comments are closed.