Pampers baby dry

Confiant, il nage comme un petit chien

Familiarisé, l’enfant peut aborder les phases d’immersion et d’apprentissage de la respiration. On fait appel à ses facultés d’imitation. Le moniteur ouvre la bouche, la referme, met la tête dans l’eau. Le petit élève fait de même, ils le font ensemble, cela devient vite un jeu. L’immersion, sauf quelques rares exceptions, est toujours bien tolérée, elle n’est jamais traumatisante.

Projeter les sentiments d’un adulte sur un enfant .serait une erreur. Il semble que l’immersion qui terrorise l’adulte amuse l’enfant, son inquiétude est plutôt motivée par la séparation d’avec sa mère. Pour rassurer le périr nageur, le moniteur prend toujours soin de se maintenir sous lui.

Lorsqu’un bébé a mis sa tête sous l’eau, il sait contrôler sa respiration. Il ne nagera plus que la tête dans l’eau, pédalant comme un petit chien et ne se servant pas de ses bras. L’immersion va peu à peu être pins profonde, répétée à intervalles réguliers pour améliorer le mécanisme de la respiration.

Un nouveau jeu est maintenant possible, l’enfant est sur le dos du moniteur, les bras autour de son cou, et se laisse entraîner dans une joyeuse nage de dauphin qui le ravit toujours. Les séances suivantes apportent un peu plus d’indépendance.

Le bébé est lâché sous l’eau, il remonte seul à la surface ou rejoint le moniteur qui s’éloigne progressivement de lui. L’enfant a atteint un stade qui le satisfait pleinement, il aime l’eau et peut en toute confiance profiter de tous les nouveaux jeux que cet élément lui apporte.

II va être difficile de lui apprendre maintenant les mouvement qui lui permettront de se propulser. L’utilisation des bras et des jambes réclame un effort physique qui ennuie l’enfant. Se servir de la résistance de l’eau pour avancer, en la puissant vers l’arrière, est une notion difficile à assimiler. Pourtant, tôt ou tard, tous les enfants y arrivent ci en retirent un bienfait incontestable.

Pampers baby dry doux que le coton pour une sensation de confort sur la peau de votre bébé.

A lire aussi: