Couche pampers simply dry taille 4

Qui est l’enfant de 27 à 29 mois?

C’est avant tout un enfant affectueux et agréable, beaucoup plus facile à comprendre et à élever qu’au cours des trimestres précédents. Il aime rendre service, même si ses initiatives ne sont pas toujours heureuses. C’est un être d’habitudes: il s’appuie sur la routine pour développer sa confiance en lui et se forger une image rassurante du monde.

  • Personnalité

S’il est moins provocateur et désobéissant, c’est qu’il commence à intégrer les règles de la vie de groupe. Il les fait siennes au point de les faire appliquer à ceux qui ne les respectent pas. Il peut facilement expliquer à un autre enfant qu’on ne déchire pas les livres et à son père qu’il doit boucler sa ceinture de sécurité ou que c’est mal de faire tomber un verre.

  • C’est le début de l’autodiscipline

L’enfant connaît les lois de base, se les répète et tente de les appli­quer et de les faire appliquer II a compris, et cela éclaire sa vision du monde, que les règles n’ont pas été inventées pour l’embê­ter lui, mais qu’elles sont les mêmes pour tous. Il commence à intégrer le fait qu’il n’est pas le centre du monde mais membre d’une communauté.

  • Les progrès de l’intelligence

Son intelligence conceptuelle fait un grand bond: il est désormais capable de classer les objets par couleurs et par formes, d’ordonner et de dénombrer quelques éléments. Cette intelli­gence logique, il va la mettre au service de ses explorations. Agissant tantôt comme un détective, tantôt comme un scienti­fique, il passe beaucoup de son temps à chercher, fouiller, démonter; explorer II est bon de mettre à sa disposition des objets qu’il peut facilement scruter si on ne veut pas qu’il s’en prenne au mécanisme interne du réveil ou au fonctionnement du mixer. Il aime savoir « comment ça marche »; pourquoi ne pas. chaque fois que c’est possible, le lui expliquer? De grandes vocations scientifiques naissent peut-être ainsi…

  • Développement physique

Les capacités physiques augmentant, le champ d’exploration se fait plus vaste. La marche et la course sont plus assurées, le tricy­cle aussi: le jardin ou le petit square ne suffisent plus, l’univers se fait soudain plus vaste.

Évidemment, l’enfant prend des risques et se met souvent dans des situations dangereuses dont il ne sait plus comment sortir. Sa perception du danger n’est pas encore à la hauteur de ses capacités physiques. C’est pourquoi il a encore besoin d’être surveillé de près.

  • Le rôle de l’adulte est d’encourager

L’adulte n’est pas là pour empêcher, inhiber ou punir; mais pour encourager; soutenir et aider peu à peu l’enfant à acquérir la maîtrise de ses gestes et de ses escalades. Bien souvent, un encouragement de la voix («Ah, tu ne sais plus comment redescendre. Lève un peu le pied qui est sur la barre, voilà, déplace ta main qui est sur le côté afin d’attraper la corde, penche-toi, tu vas pouvoir sauter par terre sans risques », etc.) vaut beaucoup mieux qu’une intervention physique directe, car alors l’enfant n’aura rien appris sinon qu’il est un incapable. S’il s’en sort seul, il aura pris confiance en lui pour la fois prochaine. Désormais, l’enfant monte et descend les escaliers sans aide s’il peut se tenir à une rampe. Il est souvent capable de se servir de petits ciseaux et de découper (attention à vos livres!). D’une main, il tient un verre plein sans le renverser.

  • Langage

Le langage continue à se développer rapidement, si bien que les mots prennent de plus en plus souvent la place des actes. Il parle au lieu de pleurer et réfléchit à un problème plutôt que de se lancer immédiatement dans des expérimentations. Son langage l’aide à développer son intelligence, qui en retour lui en permet une meilleure utilisation.

Couche pampers simply dry taille 4 sont parfaitement adaptées aux nouveau-nés, et avec l’indicateur d’urine vous permet de savoir si bébé doit être changé ou non.

À découvrir sur arnolddc.com: